Chargement ...

La Paris Games Week 2017 : Pourquoi il fallait y aller

Le Jeudi 09 Novembre 2017

Du 1er au 5 novembre s'est tenu le plus grand salon Français dédié au jeu vidéo : La Paris Games Week. Nous avons pu y passer une journée afin de tester les nouveautés déjà sorties et celles à venir. Mais ce qui fait de la PGW un moment unique c'est aussi les espaces dédiés aux Jeux Made In France, à la scène indépendante et au Rétrogaming. Passons en revue l'essentiel du salon.

 

Les immanquables de 2018

Cette année encore les moyens étaient au rendez-vous pour en faire un évènement marquant. Les nouveautés les plus attendues sur Playstation 4 et Xbox One pouvaient être testées. Du côté de Nintendo, dont l'absence nous avait manqué l'année dernière, vous aviez l'occasion de tester les nombreux jeux déjà disponibles sur Nintendo Switch, et participer à des tournois de Pokémon Soleil et Lune, Pokken Tournament DX, Splatoon 2 et ARMS. Dommage que nous n'ayons pas pu tester le prochain Xenoblade Chronicles 2. D'ailleurs, est-ce que la Nintendo Switch vous a assez convaincue pour vous l'offrir en cadeau à Noël ? Aussi, une vitrine composée par Mâmotto Poké Collection ornait magnifiquement l'entrée du stand Pokémon, avec presque l'ensemble des jeux et accessoires Pokémon existants (voir les photos en fin d'article).

Sony avait déjà bien ouvert le bal avec une conférence puissante grâce à une avalanche de bande-annonces de jeux très attendus (God of War, The Last of Us Part II, ...). Même si malheureusement nous devrons attendre l'année prochaine pour tester ces jeux, de nombreux autres étaient disponibles sur le salon. Le premier stand qui nous tombe sous les yeux est celui de Detroit Become Human, très travaillé et mettant en vitrine des acteurs jouant le rôle d'androïdes à vendre comme dans le jeu. Si vous aviez aimé Heavy Rain ou Beyond Two Souls, ce nouveau jeu de Quantic Dream repousse les limites du jeu narratif aux choix multiples ! On a vraiment l'impression que chaque choix que nous faisons à un impact sur le déroulement des évènements. La scène de la prise d'otage et du négociateur qui avait été présentée l'année dernière est vraiment bluffante, vous laissant libre choix de récupérer tous les indices présents pour débloquer des options de dialogue mais qui ne vous assure pas 100% de réussite car vous aurez également à bien réfléchir à vos propos lors des phases de dialogue. Un titre à surveiller.

L’immanquable du salon pour tout fan de Dragon Ball Z était celui du jeu de combat FighterZ ! Véritable réussite visuelle, on ne pouvait plus s'arrêter une fois lancés dans nos combats tant le système est dynamique, les personnages ont chacun leur propre style et les arènes fourmillent de détails. Le titre se montre plus technique qu'un Dragon Ball Xenoverse, mais n'altère en rien le plaisir de jeu. Avec la série Dragon Ball Super, la série retrouve un second souffle qui nous plait particulièrement bien.

Sony avait également un énorme espace dédié à la Réalité Virtuelle et à la gamme de jeux PlayLink (qui vous permettent de jouer à plusieurs avec votre smartphone et la PS4). De nombreux curieux étaient présents pour se laisser convaincre par la technologie de Réalité Virtuelle et d'autre pour tester les prochaines sorties dont le très flippant The Impatient, la préquelle d'Until Dawn, prévu pour la fin d'année. Vous pouviez également (avec beaucoup de patience), vivre un moment unique dans le monde à l'envers de Stranger Things à vous mettre les pétoches. Nous vous invitons à vous rendre sur ce genre d'évènement pour vivre des expériences uniques et vous forger votre propre avis sur la VR. Nous restons vraiment bluffés par l'immersion qu'il est possible d'atteindre. D'ailleurs, n'oublions pas que Skyrim VR sera bientôt disponible, de même que Doom VR !

Sur les autres allées du Hall principal, nous pouvions également tester le prochain Monster Hunter World, qui fait son entrée pour la première fois sur des consoles hors Nintendo. Que dire également du remake de Shadow of the Colossus, jouable pour la première fois, qui sublime le chef-d’œuvre de la Playstation 2 en nous promettant plus qu'un simple travail de rehausse graphique.

Le très attendu Star Wars Battlefront II, sublime et beaucoup plus complet que le précédent jeu, bénéficiait d'un espace situé sous un X-Wing taille réelle impressionnant. Il semble tenir les promesses non tenues du premier épisode en se dotant notamment d'un mode solo qui nous a plutôt convaincu. Call of Duty World War II, qui est désormais sorti, nous mettait dans une véritable ambiance de Guerre, avec des soldats, des voitures, un bunker et une réplique de la plage du débarquement.

Square Enix quant à lui, proposait de tester la version PC de Final Fantasy XV, sublime et fluide, ainsi que son adaptation mini sur smartphones qui nous a agréablement surpris. Le jeu de combat au casting 100% Final Fantasy, Dissidia NT, a eu droit à des tournois sur la scène avec des équipes ayant déjà un excellent niveau alors que le jeu n'est même pas sorti. Nous sommes nombreux à être d'accord sur la qualité graphique du titre, mais espérons retrouver la nervosité des opus PSP. Un des jeux qui a le plus retenu notre attention est le nouveau projet des créateurs de Bravely Default, Lost Sphear. Même si graphiquement on pourrait être un peu déçu, l'univers nous a rappelé quelque peu Final Fantasy et Secret of Mana. Le jeu est prévu sur PS4 et Nintendo Switch en 2018.

Enfin, Microsoft a quant à lui décidé de mettre le paquet sur les prochains jeux optimisés pour Xbox One X, qui semble tenir ses promesses d'une belle 4K tout en gardant des jeux fluides. On pouvait ainsi tester les blockbusters déjà sortis comme Assassin's Creed Origins, Forza Motorsport 7 ou l'Ombre de la Guerre qui sont vraiment sublimés. Le jeu de piraterie en coopération Sea of Thieves était de nouveau jouable dans une version plus étoffée que l'année dernière. Devant sortir au premier trimestre 2018, le jeu est véritablement fun à jouer avec son style cartoon, il nécessite l'investissement de tout l'équipage car les membres ont chacun un rôle à jouer. Si vous avez 4 amis férus de piraterie prêts à partir à l'aventure contre d'autres joueurs. Le désormais incontournable PUBG avait également droit à une place de choix pour fêter son arrivée sur Xbox One.

 

Du Rétrogaming et du Made in France

 
Comme chaque année, le rétrogaming était à l'honneur avec notamment une grande rétrospective pour les 30 ans de Street Fighter et de Final Fantasy, avec l'ensemble des jeux principaux jouables sur de grandes bornes. On pouvait également tester les premiers modèles de consoles tels que l'Amstrad, l'Amiga ou la Commodore. De nombreuses familles étaient présentes, avec des parents désireux de faire découvrir à leurs enfants les jeux de leur enfance. Nous tenons à saluer l'association MO5 pour la mise en place de ces expositions.

La Paris Games Week, c'est également de nombreuses expositions organisées un peu partout sur le salon, montrant la diversité et le talent des acteurs du jeu vidéo. Un espace entier était dédié à l'exposition de créations originales d'artistes du monde entier, parodiant ou rendant hommage à l'ensemble de Pop Culture.

Nous saluons aussi le travail de l'artiste Vadu Amka, qui nous régale toujours avec ses consoles customisées à un niveau de détail incroyable (La Nintendo 64 Zelda et la Playstation Metal Gear Solid valent le coup d’œil.

Finissons cet article en parlant de l'initiative lancée par le salon depuis l'année dernière, visant à mettre en avant le travail des studios français du jeu vidéo. Un espace entier leur était une fois de plus dédié, et nous saluons le travail de ces passionnés. Nous pouvons citer des jeux à absolument tester comme Absolver, un jeu d'action en ligne très original à base d'art martiaux, ou bien Huge Bang Bang, un titre qui tente d'apporter au genre MOBA de nouvelles dimensions de jeu. Focus Home Interactive, le plus gros éditeur de jeux vidéo français, nous proposait d'admirer des visuels exclusifs des jeux de leur catalogue comme Vampyr, prévu pour la fin d'année sur PS4 et Xbox One.

Nous remercions les organisateurs de la Paris Games Week pour cet évènement de qualité et nous espérons une prochaine édition encore plus impressionnante et passionnante.

 

Êtes-vous allé au salon cette année ? Qu'en avez-vous pensé ?

Venez réagir sur nos réseaux sociaux, votre avis nous intéresse !

Vous devez être inscrit pour poster votre avis. Je m'inscris Je me connecte

QUI SOMMES-NOUS ?

La marque ARGUS JEUX est éditée par la SAS Intervalles, gestionnaire du réseau de magasins spécialistes Gamecash. Forte de son expertise dans l'achat/vente des jeux et films d'occasion, depuis 2003, la SAS Intervalles a developpé de nouveaux outils et services : argus online, réparation Cd rayés cd-clinic, méthodologie de rachat CASH ... et a fait de www.gamecash.fr LA référence web du jeu vidéo d'occasion.

ArgusJeux.fr© Intervalles - Tous droits réservés

Partenaires : Game Cash | Réparer cd | PS4fanatics | Gamoniac
Fermer