Chargement ...

Ubisoft repousse ses futures sorties. Intéressant.

Le Mardi 05 Novembre 2019

Ubisoft n’a pas connu une année 2019 très reluisante, les lancements de leurs grosses machines se sont plantés assez magistralement. Tom Clancy’s Ghost Recon Breakpoint est le jeu qui montre parfaitement les soucis actuels de l’entreprise bretonne avec un accueil plus que tiède et des ventes décevantes, de l’aveu même d’Yves Guillemot, le boss du navire. 

 

 

Ainsi donc, Gods and Monsters, Watch Dogs Legion et Rainbow Six Quarantine sont décalés au second trimestre 2020 pour participer à la prochaine année fiscale qui commence le 1er avril 2020. Et c’est une stratégie qui peut s’avérer payante à court et moyen terme. Si Ubisoft se disqualifie quelque peu pour la fin de l’année 2019 et la Paris Games Week (encore que), force est de constater que la décision semble logique et plutôt sage. D’autant que certaines circonstances passées semblent donner raison à l’entreprise française. 

 

 

Rappelez-vous qu’Ubisoft a traversé une sacrée tempête relativement récemment avec les tentatives de Vivendi d’acquérir Ubi. Ça a été été tout un feuilleton économique qui s’est soldé par l’abandon du groupe de Vincent Bolloré, mais le navire breton a tangué pendant cette période. Les années difficiles, ça arrive pour une entité de ce genre. Assassin’s Creed Syndicate a été un très mauvais lancement en 2016, The Division 2 cette année n’a pas vraiment rencontré son public et le dernier Ghost Recon n’a pas eu bonne presse, notamment à cause de son modèle économique agressif, ce qui n’a pas plus aux joueurs. 

 

 

Face à ces multiples exemples de déconvenues, laisser aux petites mains d’Ubisoft plus de temps pour peaufiner leurs futurs jeux, ce n’est jamais mauvais en soi. De plus, il est possible que ce temps supplémentaire permette de revoir un potentiel modèle économique qui ne fasse pas grogner les gamers, même si cette conclusion est plus spéculative qu’autre chose. Décaler la sortie des jeux permet aussi, même si ce n’est pas explicité clairement par les intéressés, d’éviter de se retrouver en concurrence frontale avec les sorties majeures d’autres éditeurs qui pourraient amoindrir l’impact de ces productions. Ubisoft sacrifie la fin de l’année fiscale en cours pour se remettre en selle en 2020-2021. De là à penser aux futures arrivées de la PS5 et de la Xbox Scarlett il n’y a qu’un pas…

 

 

Enfin, il est important pour Ubisoft de maintenir l’intérêt de ses jeux-services. De Rainbow Six Siege  à Assassin’s Creed Odyssey  en passant par The Division 2, il ne faudrait pas mettre tous les oeufs dans le même panier. En décalant les futurs fleurons des jeux-services, Ubisoft espère une meilleure année fiscale que celle en cours en restant stratégique dans son approche marketing et de positionnement. Et pour nous, les joueurs, c’est plutôt bienvenu finalement. 

 

Tout le monde peut avoir un avis sur Ubisoft, qu’il soit positif ou négatif. Mais reconnaissons qu’une telle transparence (même relative) est à saluer. Le médium jeu vidéo évolue dans un monde globalisé et au moins certains acteurs en ont de plus en plus conscience. Espérons maintenant que les paris pris par Ubisoft se révéleront payants à moyen terme. 

 

Vous devez être inscrit pour poster votre avis. Je m'inscris Je me connecte

QUI SOMMES-NOUS ?

La marque ARGUS JEUX est éditée par la SAS Intervalles, gestionnaire du réseau de magasins spécialistes Gamecash. Forte de son expertise dans l'achat/vente des jeux et films d'occasion, depuis 2003, la SAS Intervalles a developpé de nouveaux outils et services : argus online, réparation Cd rayés cd-clinic, méthodologie de rachat CASH ... et a fait de www.gamecash.fr LA référence web du jeu vidéo d'occasion.

ArgusJeux.fr© Intervalles - Tous droits réservés

Partenaires : Game Cash | Réparer cd | PS4fanatics | Gamoniac
Fermer